www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
de l'asptt clermont athletisme
Actualités
PASSAGE DE TEMOIN à la SECTION ATHLETISME
Commentez cette actualité
17 Novembre 2016 - Pascale Touraille (Coordinatrice de publication)
PASSAGE DE TEMOIN à la SECTION ATHLETISME

La section athlétisme de l'ASPTT Clermont vient de changer de Président. Daniel Colas passe la main à Albert Salgueiro. Portraits croisés :

Daniel, tu viens de laisser ton poste de Président après une longue carrière à l'ASPTT.

D'abord comme athlète ; depuis combien de temps es-tu licencié à l'ASPTT ?

Je suis licencié depuis 33 ans (avant au Stade Clermontois pendant 4 ans)

Quelle était ta spécialité ?

C'était le 5000 m en 14'53'' et le 10 000 m en 31'46''.

Ton meilleur souvenir et ton pire cauchemar de coureur ?

Les Championnats de France de l'union des ASPTT à Nice en 1989 qui rassemblaient tous les clubs dans une bonne ambiance. C'était sympa de courir sur une belle piste avec une équipe compétitive ; l'abandon sur un marathon à Montluçon par 42° à l'ombre.


En 2006, tu as participé aux Interclubs comme lanceur de poids. Cela fait-il partie de la philosophie qui t 'a animé pendant tes années de présidence ?

Pratiquant de 5000 m, je n'ai jamais couru aux Interclubs dan ma spécialité mais j'ai suivi les directives de mon entraîneur Marcel Cavatz sur 400m, 400m haies, triple saut. Pour revenir sur 2006, pour la petite histoire, j'ai à la fois lancé le poids et mesuré mon propre lancer comme officiel, en toute neutralité bien entendu ! Pour les interclubs, il est  important  que chacun se mettre au service de l'équipe pour porter haut les couleurs du club.


Aujourd'hui tu ne cours plus mais tu pratiques le VTT avec passion. Peux-tu faire un parallèle entre ces deux sports ?

Cela répond à un besoin de faire du sport pour préserver ma santé et mon bien être. On retrouve souvent les coureurs sur les circuits de VTT.


Quand as-tu commencé à t'impliquer dans l'organisation de la section ? Pour quelles raisons ?

En 1985, Guy Raysséguier, Président de la section athlétisme, qui ne comptait alors que des coureurs de demi-fond, m'a demandé de prendre la trésorerie. Comme nous n'étions pas nombreux, j'ai accepté. J'ai également été parmi les premiers membres de l'ACFA en 1981.


Tu as accompagné l'évolution de l'athlétisme avec la création de la section Coach Athlé Santé. Aujourd'hui c'est vers les très jeunes que l'athlétisme se tourne avec le Baby Athlé. La section athlétisme est forte de 2 salariés sur le terrain et comptait 300 licenciés en 2015-2016 ce qui est un record !

Que penses-tu de cette évolution ?


Je suis assez fier d'avoir été à l'origine (mon épouse, Françoise, s'est beaucoup impliquée à l'époque sur ce projet) de la création de l'emploi de Coach Athlé Santé qui a évolué grâce au dynamisme et à la volonté de développer l'activité de Mériem Mouret. Elle est maintenant autonome et occupe un emploi à temps plein.


L'ASPTT est pionnière dans la mise en place du baby Athlé qui a 2 ans d'existence à la fédération. Jérémie Thiébaud s'implique à fond dans cette discipline puisqu'il vient de suivre une nouvelle session de formation. Il sera même formateur de formateur. Le samedi matin 8 à 10 enfants se retrouvent pour leur séance hebdomadaire.

C'est tout à fait dans l'esprit du club de regrouper toutes les facettes de l'athlétisme et d'accueillir tout le monde.

Ton meilleur souvenir de dirigeant ?

L'organisation des Championnats de France de cross de l'Union des ASPTT à Volvic en 1995.

Bien sûr, tu vas continuer à animer la section puisque tu restes un pilier de l'organisation du Meeting annuel des Volcans créé il y a plus de 10 ans maintenant. Quel est ton meilleur souvenir de ce meeting ?

La participation de Muriel Hurtis en 2007 sur 60 m. Elle avait assisté au pot final avec Reina Flor Okari et s'était montrée très disponible avec les personnes présentes. De plus grâce à elle, le Meeting a eu un article dans l'Equipe.

.L'organisation du stage de printemps à Hossegor te tient également très à cœur. Pourquoi penses-tu que ce stage est important pour la section ?

Ce stage existe depuis 1972, c'est un moment important de préparation pour les athlètes, l'occasion d'aller goûter le bon air de l'Atlantique. Cela a été de tout temps un stage familial qui permet la cohabitation conviviale de toutes les disciplines et l'occasion de partager la piste avec des internationaux d'autres clubs.


Depuis les années 1980, tu es speaker lors des compétitions. Comme pour pratiquement toutes les éditions précédentes, tu as participé en 2016 aux Championnats de France à ce poste au Stadium Jean Pellez. Que retiens-tu de cette expérience ?

Cela demande beaucoup de préparation et de connaissance des athlètes. Au fil des années l'animation s'est professionnalisée ; un diplôme a été créé et intégré en tant qu'officiel. Cela participe également au rayonnement de la section.


A ce titre tu suis l'actualité athlétique. Pour quel(le) athlète as-tu le plus de respect à travers toutes ces années ?

Je pense à Alain Mimoun pour l'athlète qu'il a été (pour la petite histoire j'ai eu l'occasion d'être son chauffeur lors d'une compétition à Seychalles).

Mais surtout j'ai le plus grand respect pour les athlètes qui s'impliquent dans le mouvement sportif pendant ou après l'arrêt de leur carrière.


Que peux-tu dire à Albert ? Conseils ? Encouragements ?


Il me semble essentiel de fédérer les compétences et les bonnes volontés. De nombreuses compétences existent déjà au sein de la section et ces personnes seront avec toi pour la suite.

Inciter les pratiquants et non pratiquants à venir assister aux compétitions : vous verrez c'est passionnant et peut être cela fera-t-il naître des vocations !


Albert, tu viens de prendre le relais comme Président de la section athlétisme de l'ASPTT Clermont .

Tu es arrivé dans la section comme athlète hors stade en 2013 avec un 10 km à Issoire en novembre couru en 41'18''. En 2016 tu termines le 10 km de Perpignan en 36'57''. Conclusion : tu aimes courir et tu fais en sorte de progresser.

Qu'est ce qui t'a poussé à rejoindre l'ASPTT ? 


Le choix de l’ASPTT est apparu comme une évidence pour moi car la section a bercé mon adolescence par procuration. En effet, mon frère Alfred, a débuté l’athlétisme à l’ASPTT lorsqu’il était plus jeune. Son entraîneur ? Un certain Marcel Cavatz. Ses coéquipiers ? Gilles Lancelle, David Divialle, Daniel Colas, Christophe Coupet, Jean Claude Rageade.

Moi, plus loin géographiquement, j’ai choisi presque par défaut le football dans le club de Vic-le-Comte. Là, je côtoie mon ami connu à l’âge de 8-9 ans, Franck Chabert, devenu, ironie du sort, Directeur de l’ASPTT Clermont.

Les années passent, des études qui me font décrocher du sport de longues années. Et puis, le monde professionnel me ramène, presque trente ans plus tard, vers l’ASPTT.

Je suis enseignant en droit, fondateur d’une structure de préparation aux concours de la police et de la gendarmerie nationale, entre autres. Parmi les épreuves auxquelles ils sont soumis : du sport (Test de Luc Léger et un parcours d’aptitude physique). Mince, qui peut me faire cela ? Mais oui, bien sûr Franck Chabert que j’avais perdu de vue ! L’ASPTT Omnisport devient ainsi mon partenaire pour la partie sport des concours. Ajoutez à cela mon frère de retour dans la Région avec la ferme intention de reprendre l’athlétisme. Devinez où ? L’ASPTT. Cette fois, c’est décidé je ne raterai pas le coche. Je signe à l’ASPTT en même temps que lui. Voilà, comment on rejoint l’ASPTT. Parfois, en effet, l’enchaînement des événements vous ramène là, où il y a 30 ans vous vouliez être.


Puis tu en deviens le secrétaire pour la saison 2015-2016. Tu vas être en charge d'une section en plein développement. Toutes les disciplines et les orientations de l'athlétisme se trouvent représentées avec quelques 270 licenciés.

Quelles seront tes priorités ?


La première priorité, c’est évidemment de pérenniser ce qui a déjà été fait. En réalité, on ne s’en rend pas toujours compte de l’intérieur mais l’ASPTT est un club qui a une force presque inégalée. C’est un club à taille humaine. C’est un club qui a décidé de garder son indépendance face à la grande fusion qu’on lui proposait il y a des années déjà. C’est un club qui a un comité directeur dynamique. Rendez-vous compte, il regroupe plus de 15 personnes aujourd’hui. Demain, encore plus, puisque des jeunes ont notamment demandé à y être intégrés. Cet esprit de groupe, cette cohésion, tout cela, il faut le conserver, le promouvoir, l’amplifier et je m’y emploierai. Pour faire écho à Daniel, avec le Coach Athlé Santé nous sommes partis de rien. Aujourd’hui, cette activité regroupe le plus grand nombre d’adhérents. Avec le Baby Athlé, nous partons également de rien. Mais, nul ne doute que l’activité va prendre de l’ampleur. Cela démontre l’esprit d’initiative et le dynamisme de l’ASPTT, que je tiens à préserver.


La deuxième priorité, c’est de renforcer la piste. Je pense au sprint, mais aussi aux lancers. En effet, nous sommes là au fondement de l’athlétisme. D’énormes points sont perdus aux Interclubs sur ces disciplines. Le groupe piste, c’est quelque chose de long et difficile à construire. Sur ce point, je pense que le recrutement d’un entraîneur lancers et sauts est inévitable. Il faut se dire que ce sont, notamment, les poussins et benjamins d’aujourd’hui qui constitueront notre force demain sur la piste. Ce public doit donc demeurer un cœur de cible dans nos actions futures. Le groupe d'une trentaine de petits « éveils athlétiques » et « poussins », conduit par Brigitte Fadi est un vivier pour l'avenir du club.

La troisième priorité, sera de renouer avec l'organisation de courses hors stade. Le groupe demi-fond et fond est important. L’ASPTT est fort bien représentée en ce domaine. Les  coureurs hors stade peuvent constituer, dans l’avenir, le plus gros de nos effectifs. Faisons en sorte que les nombreux participants aux courses hors stade ne restent pas « free » mais qu’ils intègrent l’ASPTT. Une course hors stade, c’est un moyen de capter une partie de ce public. C’est aussi une manière de faire rayonner l’ASPTT. Le Meeting des Volcans est un fer de lance pour la piste. Il nous faut l’équivalent pour le hors stade. Cela ne sera pas facile. Le principal problème, c’est le bénévolat. Il faut beaucoup de monde pour organiser un tel événement. Je suis d’un naturel optimiste mais aussi déterminé. Dès lors, un tel événement finira, à plus ou moins court terme, par être organisé. Une commission organisation course hors stade, dont je fais partie, s’est déjà mise à l’ouvrage.


Quel est le nom d'un athlètes que tu retiens ?

Carl Lewis pour ses performances et Miguel Indurain, tous sports confondus.


Que peux-tu dire à Daniel ?


Daniel !? Comme évoqué plus haut, son nom je l’ai entendu dès mon adolescence. Non seulement parce qu’il a été un athlète de bon niveau mais parce que j’ai l’impression que tout le monde le connaît et pas seulement en athlétisme. Il a une grande expérience et une grande expertise dans le domaine du sport. De plus, pour moi, il a une forte légitimité en qualité de dirigeant car il sait ce que c’est de souffrir sur une piste. A l’ASPTT on a cette chance, ceux et celles qui dirigent sont aussi en majorité des sportifs.

Tout simplement, il y a un bon « feeling » entre nous. Comment pourrait-il en être autrement ? Daniel a été plus de dix ans président. Il a su fédérer, agir et imaginer pour le club. Oui, lui, n’a qu’une parole et il l’a tient. C’est essentiellement à cela que l’on reconnaît les Hommes de valeurs. Aujourd’hui, comme je le comprends, il souhaite passer le relais. Le problème, c’est que personne ne se bouscule pour ce poste. J’accepte donc de lui succéder. Certes, c’est une responsabilité qu’il me transmet mais c’est aussi un honneur. J’espère que dans quelques années, il y aura aussi un candidat pour reprendre ce même témoin. Je tiens à démystifier la fonction pour un éventuel successeur ; quand on est dans le cadre d'une équipe solide, motivée et structurée, tout est possible. Le rôle du président est de donner l'impulsion, favoriser les initiatives.

Bien évidemment, si Daniel n’est plus président, il reste dans la section. Dorénavant, on fera donc comme avant. Les fonctions changent, mais les hommes restent. J’ai appris avec lui durant cette année, je continuerai à le faire avec plaisir.

Merci Président, merci Daniel.


Que vous inspire à tous les deux l'attribution par la Fédération Française d'Athlétisme des labels ci-dessous ?

« La campagne de labellisation 2016 a été validée par le Bureau Fédéral de la Fédération. L'attribution des labels dans les différents secteurs de pratique de l'athlétisme est désormais définitive.


A l'issue de cette campagne, votre club ASPTT CLERMONT ATHLETISME a obtenu les résultats suivants :

- Secteur Athlétisme des Jeunes : Label ARGENT

- Secteur Athlétisme sur Piste : Label OR

- Secteur Athlétisme Hors-Stade : Label ARGENT

- Secteur Athlétisme Coach Athlé Santé : Label OR »


Cette labellisation a été instituée il y a une quinzaine d'année pour récompenser les clubs qui vont de l'avant. Pour acquérir ce niveau, il faut être présent dans un maximum de disciplines et disposer d'entraîneurs, de dirigeants et d'officiels formés (sur ce volet il va falloir que la section redouble d'effort et incite à la fois les athlètes et leur entourage à s'impliquer).

Avec la création du Baby Athlé cette saison, il y a de l'Or à prendre chez les jeunes.

C'est évidemment une récompense pour le travail accompli par les athlètes et les encadrants, mais c’est surtout une incitation à continuer dans ce chemin. Toujours plus loin, plus haut, plus fort. Ne jamais rester sur ses acquis. C’est aussi cela que cette reconnaissance de la FFA nous enseigne.

les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
19/11 >
13/11 >
05/11 >
29/10 >
24/10 >
16/10 >
11/10 >
01/10 >
29/09 >
10/09 >
04/09 >
28/08 >
21/08 >
13/08 >
06/08 >
31/07 >
24/07 >
16/07 >
11/07 >
04/07 >
Les Espaces
 










 


 

 

 

 

 


                                                        

 Prochaine Réunion

Rendez-vous lundi 02/12/2019 à 18 h  Salle 15 Bât A


Coordonnées
Président ASPTT


albert.salgueiro@
laposte.net


Des suggestions, des idées pour améliorer le site Internet du Club, merci de déposer vos messages en cliquant sur la
boite à idées